La guitare électrique est un type de guitare dans lequel la vibration des cordes est relevée par un ou plusieurs pick-up. Le signal est prélevé donc à la sortie et acheminé dans un amplificateur pour que le son de l’instrument soit rendu audible.

Jouer de la guitare peut résulter en quelque chose d’ennuyeux et à la fois, épuisant. Si vous avez de la la chance d’avoir un parent ou un ami qu’il joue un instrument, profitez-en!

Guitare électrique : 10 conseils pour commencer

Ne mettez pas vous comme objectif le simple “je veux apprendre à jouer cette chanson”, vous prenez un guitariste comme votre référence et cherchées d’aspirer à sa technique, en essayant et en réessayant de reproduire quelques-uns de ses passages. Ceci sera une stimulation énorme pour la continuation de l’étude de cet instrument mais la perfection n’existe pas il faut donc continuer de s’entrainer. Le médiator ou plectre est un accessoire qu’il ne faut absolument pas sous-estimer. Il contribue à la qualité du son et permet des le rendre plus personnel. Pour commencer un médiator moyen ou dur est conseillé, il faut absolument éviter les médiators pas professionnels ou trop minces. Le Fender Heavy est sûrement le top pour amateurs.

L’une question les plus récurrente est « Comment choisir ma première guitare électrique et quels sont les conseils pour choisir son premier amplificateur. » Voici pour vous, les conseils qu’il faut lire avant de débuter la guitare électrique.

1. Ne pas apprendre à jouer seul

La pire façon de commencer à apprendre la guitare est d’être enfermé dans sa chambre et jouer tout seul. Sans un enseignant qui vous prend par la main et vous guide étape par étape, l’étude se déroulera d’une manière confuse, en sautant les étapes, vous apprendrez donc lentement et avec plus de difficulté. De même, si vous êtes déjà guitaristes avertis, pensez à trouver quelqu’un pour jouer avec vous, sans crainte d’être le «boulet» du groupe. Probablement vous aurez beaucoup à apprendre des autres, mais les autres auront également beaucoup à apprendre de vous.

2. Les pédaliers qui font des kilomètres

Beaucoup de guitaristes ont une véritable vénération pour les effets, un engouement qui les conduit à construire des pédales-board longs comme un terrain de football. Si vous êtes encore un débutant, votre principale limitation est entre les mains et non pas le nombre d’effets que vous avez dans la chaîne. Vous n’êtes pas Steve Vai, John Petrucci ou David Gilmour, donc si vous voulez vraiment vous améliorer sans parler des pédales avec des noms exotiques, comme l’overdrive millésime cher et choeur des années 80 fabriqués au Japon. Les seules choses dont vous avez besoin sont une guitare, un amplificateur et un soupçon de réverbération. Rien d’autre!

3. N’exagérez pas avec la théorie

Triplets, quadruplés, cinquième parfait, les grandes échelles, triades, harmonisation 3 articles … s’il vous plaît, tuez-moi! Vous connaissez un peu de théorie, de la musique et de l’harmonie, vous aidera à trouver ce que les notes à jouer sur votre riff, d’improviser couramment sur une base, pour maitriser un solo, pour écrire une progression d’accords pour vos créations.

4. Jouer sans amplificateur

Guitare, canapé …. et amplificateur?! Gratouiller sans amplificateur, confortablement affalé sur le canapé pendant qu’on regarde les Simpsons, peut être une bonne façon de passer un quart d’heure détendue. Cependant cela a peu d’utilité du point de vue de l’apprentissage, car vous ne pouvez pas apprécier tout l’étendue des notes et et la résonance qui accompagne votre performance. Si vous voulez trouver un second guitariste qui joue derrière vous, vous jouerez plus et avec un amplificateur, en en prenant un, un peu bruyant (mais pas assez pour mettre en colère de vos voisins!) vous remarquerez peut-être plus facilement les irrégularités.

5. Ne pas tout diriger vers la vitesse

Il vaut mieux jouer un peu plus lentement, mais avec des notes claires et intelligible et précis plutôt que de jouer n’importe quoi en le faisant rapidement. Il faut se concentrer sur ce qu’on joue et le maitriser lentement puis par la suite le répéter avec un rythme plus soutenu.

6. Ne pas négliger la rythmique

Nous rêvons tous de devenir des virtuoses capables de captiver une audience, la bouche ouverte, ce qui explique pourquoi l’étude se concentre souvent sur les écoutes. Tous les plus grands guitaristes, avant même d’être de grand virtuoses, sont les maîtres du rythme.

7. Travaillez votre oreille musicale

Voilà ce qui arrive à ceux qui n’écouter métal du matin au soir. Beaucoup de guitaristes, même les plus expérimentés, ils ont tendance à se concentrer sur un seul genre musical. Ils commencent à jouer du métal, et après cinq ans encore le son, rien d’autre que, le métal ou alors, ils commencent par le blues et le blues et ne font rien d’autre. Personne ne peut forcer un amoureux de metal invétérée d’aimer aussi Eric Clapton, et vice versa, mais en jouant toujours le même genre vous finissez par apprendre les choses habituelles, la formulation habituelle, les accords habituels bébête, et vous ne faites pas plus de progrès. Si vous voulez grandir et devenir guitaristes avec vraiment une technique accomplie, intéressez vous aux autres genres.

8. Utiliser le métronome

Fondamentalement inconnu de nombreux guitaristes … Si vous voulez étudier une gamme pentatonique ou une progression d’accords, le métronome sera votre fidèle compagnon. De même, lorsque vous étudiez une chanson, utilisez toujours une base. Il n’y a pas d’autre moyen d’apprendre à garder le temps. Sinon, la première fois que vous jouez en face de quelqu’un, vous serez pris pour un de ces vieux retraités de 80 ans qui vont chanter les Bulls sans avoir la moindre idée du temps.

9. S’enregistrer

Tôt ou tard, il arrive à tout le monde au moment où vous vous sentez le besoin de vous enregistrer! Si vous voulez comprendre à quel stade de progression vous êtes arrivé, vous devrez inévitablement vous enregistrer. Seulement sortez vous pour un moment dans le rôle du guitariste et essayez de vous mettre dans la peau de ceux qui vont écouter, vous aurez une idée de la façon dont vous jouez vraiment. Il n’y a pas d’autre moyen pour comprendre leurs erreurs et de les corriger. Dans l’ère du numérique, les moyens d’enregistrement sont devenu très abordable pour tout le monde: enregistreur portable, carte son, ou une carte son + microphone, avec un peu plus de 100 €, vous pouvez vous créer un petit studio d’enregistrement à la maison avec laquelle vous pourrez vous enregistrer facilement et avec une qualité sonore comparable à celle d’un CD.

10. Utiliser le mediator

La dynamique (pianissimo, fortissimo et tout ce qui est entre ces deux extrêmes) est l’une des choses sur lesquelles l’attention est la plus concentrée lors de l’écoute d’une chanson. Imaginez un chanteur qui chante chaque note toujours au même volume: il n’y aurait pas de changement, pas de rythme, et n’a donc on y prête aucune attention !! La capacité de contrôler la dynamique de son instrument, puis de réunir dans les mêmes volumes de chansons allant du pianissimo au fortissimo, est l’une des choses qui différencie le professionnel de guitaristes amateurs. La meilleure façon de traiter cet aspect est d’agir sur ce qui est de la chaîne: vos mains! La guitare est l’instrument expressif par excellence, la même séquence de notes peut transmettre mille émotions différentes selon la façon dont on en joue. cFaites des essais, en changeant l’angle de frappe du mediator sur les cordes à l’aide des pics d’épaisseur des différents mediator. Et pourquoi limiter l’utilisation de la reprise ? Essayez également de pincer les cordes et de mélanger ces deux techniques pour atteindre des résultats nouveaux et inattendus. Et ne jamais négliger l’importance des pauses: Parfois, la meilleure arme d’un musicien est silence! Enfin, rappelez-vous que nos héros bien-aimés de la guitare n’ont pas reçus la grâce divine. Tout ce que vous entendez au sujet de leur CD est le résultat de milliers d’heures d’entrainements et des exercices répétés encore et encore. Alors ne vous attendez pas à obtenir des résultats étonnants en quelques mois, mais continuent de pratiquer tous les jours pendant au moins 1 ou 2 heures. Avec la musique, comme avec tant d’autres choses, la persévérance est toujours récompensée !